Soupe d’abricots à la verveine du jardin

P1280595

J’aime l’abricot tout juste dérobé à son arbre au détour d’une promenade, et la multitude de recettes qu’il m’inspire. Sorbet, tarte, jus, confiture, … toutes ses déclinaisons se prêtent à la gourmandise !

Il constitue également une source intéressante de bêta-carotène ( qui se transforme en vitamine A dans l’organisme ), et de fibres.

Les températures, très élevées en Provence ces dernières semaines, m’inclinent vers des desserts peu sucrés, froids et nécessitant un minimum de préparation ( la chaleur suscite quelques nonchalances… )

 

 

soupe d'abricots

Soupe d’abricots à la verveine du jardin : 

Ingrédients

  • Une dizaine d’abricots murs et biologiques
  • Un demi citron pressé.
  • Une branche de verveine fraiche ( ou séchée )
  • 200ml d’eau ( minérale ou filtrée )

Préparation : 

Dans un faitout porter à ébullition l’eau, puis hors du feu laisser infuser la verveine une dizaine de minutes.

Nettoyer les abricots et les dévêtir de leurs noyaux.

Ajouter les abricots à la verveine infusée, et faire chauffer le mélange à feu doux durant une quinzaine de minutes.

Prélever les abricots ( conserver le jus de cuisson de coté ) et les mixer avec le jus de citron. Si vous possédez un blender puissant, type vitamix, quelques secondes  suffisent à obtenir une soupe très onctueuse. Ajouter un peu de jus de cuisson, si nécessaire, pour obtenir une consistance plus fluide.

Laisser refroidir une demi heure, puis placer votre soupe au réfrigérateur, l’idéal étant de la consommer le jour même.

Vous pouvez utiliser le jus restant des abricots, délayé avec un peu d’eau, puis mixé, pour obtenir un jus léger, très rafraichissant.

soupe abricot

P1280606

Suggestion de présentation :  quelques amandes concassées, de la menthe et des feuilles de mauve séchées.

Cette soupe apprécie également d’être associée avec de la féta ou de la ricotta végétale.

Continue Reading

Vert bouteille, enfin une adresse végane en Provence, toute en promesse…

P1280519

Je publie rarement des adresses, par manque d’aventureuses explorations, mais surtout car je suis un tantinet exigeante ! Rares sont les lieux qui concilient à la fois l’art des choses simples, saines et qualitatives.

Hier je suis allée chez « Vert bouteille », un comptoir / cantine végane, crée par la talentueuse Bénédicte, dont le sens de l’esthétisme imprègne chaque détail.

C’est dans le bel écrin de l’Isle sur la Sorgues, et au détour d’une ruelle silencieuse, qu’une jolie place à l’abris des badauds découvre ce lieu, tel un secret bien gardé.

Avant d’apprécier sa cuisine, l’univers de Bénédicte est à lui seul une invitation où tout incite à suspendre le temps et les contingences du moment. Il y règne une douce et lumineuse quiétude et une poésie des objets et des couleurs, un chien endormi, de vieilles tables en bois qui murmurent des histoires…

La carte est un recueil de gourmandises et d’alléchantes propositions dont la principale difficulté réside dans celle du choix. J’ai succombé à un baggel au charbon, figues, balsamique, assorti d’un délicieux gaspacho. Les potions désaltérantes suscitent le même dilemme, thé glacé, limonade au gingembre, jus frais, eau détox….je ne vous parle pas des desserts, enfin si une tarte aux abricots qui a disparu en quelques cuillerées :))

Que dire de plus, à mon sens tous les ingrédients sont réunis, et la promesse d’un instant délicieux tenue. Bénédicte est une hôte passionnée, tout est fait maison et sa cuisine sincère, vertueuse et emprunte de plaisir.

Enfin une véritable et authentique adresse en Provence, qui saura convaincre même les plus réticents à ce type d’alimentation !

 

 

P1280464

P1280494

P1280483

P1280472

P1280517

P1280508

P1280522

P1280502

isle sur la Sorgues

 

 

Vert bouteille comptoir à jus

3 Rue Raspail, Place Xavier Battini
84800 L’ISLE SUR LA SORGUE
Tél : 07 68 97 68 71
E-Mail : vertbouteillevegan@gmail.com
https://www.instagram.com/vertbouteillecomptoirajus/

https://www.facebook.com/vertbouteillecomptoirajus/

Horaires : 

Mardi au dimanche de 9h à 18h Le soir sur réservation à partir de 10 pers.

Continue Reading

Tartare végétale (si si…)

tartare vegetal

Je ne cherche pas spécifiquement à végétaliser toutes les recettes issues de l’alimentation omnivore, d’autant plus que je n’ai jamais particulièrement apprécié nombre de plats traditionnaux à base de viande. Mais je dois avouer que cela m’amuse beaucoup de détourner quelques recettes, et plus encore lorsqu’il s’agit de préparer un diner pour des amis quelque peu septiques (ceux qui se reconnaitront savent combien je les aime malgré tout ! )

Bien que mon intention ne soit pas nécessairement celle de convaincre et de rallier (enfin presque) force est de constater que la convivialité et la découverte concrète de la cuisine végétarienne et végétale est souvent le meilleur des arguments… Si mes convictions m’ont amené à revoir totalement mon alimentation, je n’en demeure pas moins extrêmement sensible aux saveurs, à la qualité, à l’esthétisme et très attachée au plaisir.

Les protéines de pois constitue une excellente alternative aux protéines animales, et également à celles de soja (parfois trop présentes dans l’alimentation végétarienne, et polémiques en raison de leur teneur en phyto oestrogène) Elles ne se trouvent pas aisément en magasin bio, je les commande sur le site :  Boutique Vegan. Leur prix (6,50€ les 500g) , leur longue conservation et l’usage multiple que l’on peut en faire, en font un de mes ingrédients indispensables…

Pour des raisons pratiques, vous pouvez très bien réaliser cette recette avec des protéines de soja texturées, que vous trouverez facilement dans un magasin bio, le goût n’en sera pas changé.

 

 

IMG_3719

IMG_3717

Ingrédients : 

  • 100g de protéines de pois
  • 1/2 oignon violet
  • 1 poignée de câpres
  • 2 cornichons
  • 1/2 concombre
  • 1 tomate
  • Quelques brins de persil
  • quelques graines germées
  • le jus d’un citron
  • 2 c à s de sauce tamari (ou soja)
  • 1 c à s de sauce worcestershire vegan ( ou quelques gouttes de liquide smoke)
  • 1 c à s de vinaigre balsamique
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel et de poivre

Préparation : 10 mins, temps de repos 30 mins, pour 4 portions.

Recouvrir les protéines de pois d’eau chaude (ou d’un bouillon de légumes) En quelques minutes les protéines vont absorber tout le liquide.

Détailler en petits morceaux l’oignon, les câpres, les cornichons, le concombre, la tomate et le persil, puis ajouter les protéines de pois réhydratées.

Préparer l’assaisonnement en mêlant le jus d’un citron, la sauce tamari, la sauce worcestershire, un filet d’huile d’olive, le sel et le poivre.

Verser l’assaisonnement sur la préparation, et rectifier selon votre goût.

Reserver au réfrigérateur avant de servir, et présenter avec un mélange de graines germées arrosées de vinaigre balsamique.

P1270974

Pour obtenir un plat complet, déposer une couche de tartare, puis une couche de riz et une nouvelle couche de tartare.

J’aime beaucoup ajouter de la fêta végétale (je vous prépare la recette très vite), mais je suis immanquablement trop gourmande…
P1270784

 

Continue Reading

Crème végétale, amande et matcha. Un petit bonheur onctueux et sans complexe…

P1270924

Cette recette m’a été chuchotée par Mathilde et est issue de la cuisine macrobiotique (dont l’étymologie signifie « longue vie ») J’y ai simplement ajouté le thé matcha. Elle requière très peu d’ingrédients (6) et se prépare rapidement, il faudra juste attendre que la crème refroidisse avant de pouvoir la déguster…

Les bonnes choses aiment se faire un peu désirer…

A noter ces petites crèmes sont très peu sucrées, vous pouvez ajouter davantage de sirop d’érable ou d’agave selon votre goût.

Ingrédients : (pour 6 petits pots)

  • 500ml de lait d’amande
  • 2 c à s de farine de blé (ou de riz pour une version sans gluten)
  • 2 c à s de purée d’amande
  • 2 c à s de sirop d’érable (ou d’agave)
  • Le zeste d’un 1/2 citron
  • 1 c à c bombée de thé matcha

 

Préparation : 

Mélanger le lait, la farine, la purée d’amande, et le thé matcha dans le bol d’un blender, ou à l’aide d’un fouet. La texture aérienne de la crème relève principalement de cette étape.

Verser la préparation dans une casserole. A feu doux, et toujours en mélangeant, laisser épaissir quelques minutes. Puis ajouter le sirop d’érable et le zeste du citron. Verser dans des petits pots, laisser refroidir, et réserver au réfrigérateur avant de servir.

creme vegetale amande matcha

P1270998

Ces petites crèmes sont tout aussi bonnes sans le thé matcha, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’extrait d’amande pour souligner les saveurs.

 

Continue Reading

Biscuits avoine amande chocolat…

P1270898

Ce n’est pas spécifiquement la saison qui se prête le mieux à cette recette, le chocolat étant d’humeur irritable par cette température, mais les envies ne fréquentent pas toujours la raison !  Une maison sans biscuit c’est un peu comme un ciel sans oiseau, cela manque de vie et de poésie 🙂 … et lorsque que vous cumulez trois petits ventres en votre nid, le mien compris, les pénuries de biscuits ne sont émotionnellement pas admises, sans compter le risque de carences..

Bref une recette végane, composée d’ingrédients simples, sains et un goût et une texture qui épargnent tout problème de conservation !

Ingrédients : 

  • 100g d’avoine (mixé)
  • 100g de farine
  • 50g d’amandes
  • 65g de sucre
  • 100g de margarine végétale
  • 1/4 d’un verre de lait végétal
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 125g de chocolat noir corsé

Préparation : 10 mins, temps de repos 1h (ou pas selon le degré de patience), cuisson 15 mins

Dans le bol d’un robot culinaire ou d’un blender, réunir l’avoine, la farine, les amandes, le sucre et la levure. Mixer jusqu’à obtenir une poudre homogène.

Ajouter la margarine et le lait végétal. Mixer à nouveau afin de réaliser une pâte.

Reserver la pâte une heure au réfrigérateur

Préchauffer votre four à 180°

Etaler votre pâte sur un plan de travail fariné, et découper des biscuits avec un emporte pièce.

Cuisson 15 mins à 180°C

 

P1270880

P1270885

Pour une version chocolatée…

Faite fondre le chocolat au bain marie, verser le dans une tasse et plonger y les biscuits à leur moitié, ou les revêtir à l’aide d’une cuillère.

En cette saison, je les conserve dans une boite au réfrigérateur, s’ils subsistent plus d’une journée 🙂

 

P1270927

P1270944

P1270892

Continue Reading

Granola au quinoa soufflé et chocolat

P1270037

Je suis une inconditionnelle du granola, et plus encore s’il est fait « maison » (un petit plus pour la satisfaction, et l’assurance de ce qu’il contient) Je cultive  intensivement toutes ces déclinaisons, sur une tartine avec de la purée d’amande, saupoudré sur un yaourt ou barbotant dans un lait végétal.

Il est devenu un incontournable pour commencer la semaine, tel un rituel réconfortant et conjurateur ! J’exorcise les pensées grisailleuses, qui en toute clandestinité se seraient faufilées dans mon esprit, par le parfum chaleureux et épicé qu’exhale la préparation du granola.

Fidèle à ma conception de la cuisine, sa recette est d’une grande simplicité et s’adapte à toutes les envies, saisons et contingences (version sans gluten)  Seule la cuisson mérite un peu d’attention, le granola peut vite roussir, voire s’assombrir …

Pour le dosage j’utilise une tasse à thé.

Ingrédients : 

  • 1 tasse de flocon d’avoine (ou de flocon de riz pour une version sans gluten)
  • 2 tasses de quinoa soufflé
  • 1/2 tasse de graines de courges
  • 1/2 tasse de graines de tournesol
  • 1/2 tasse de graines de sarrasin (facultatif)
  • 1/2 tasse de poudre d’amande
  • 1 c à s de graines de chia
  • 1 c à s de cannelle
  • 1/2 tasse de sirop d’agave
  • 1 c à soupe bombée de purée d’amande (ou d’huile de coco)
  • 1/2 plaque de chocolat (réserver pour ajouter après la cuisson)

 

P1260964

Pour les aixois vous pourrez trouver le quinoa soufflé à l’épicerie « L’inattendue », 31 rue Maréchal Joffre (tous les produits qui y sont vendus sont sans gluten, et il est possible d’y déjeuner sur place de délicieuses assiettes végétariennes)

Prix 3,50€ environ le paquet

Préparation :

Préchauffer votre four à 180°c

Mélanger les ingrédients secs dans un grand saladier (avoine, quinoa, graines, poudre d’amande, cannelle)

Faite revenir à feu doux la purée d’amande et le sirop d’agave, deux petites minutes suffisent, le tout étant d’obtenir un mélange homogène.

Répartir le mélange encore chaud sur les ingrédients secs, remuer jusqu’à ce que tous les ingrédients soient imprégnés.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, ou d’un tapis de cuisson, étaler le granola en une couche uniforme.

Cuisson 15 mins, mélanger le granola à mi-cuisson.

P1260967

La cuisson achevée, transférer votre granola dans une grande assiette (pour éviter qu’ils ne poursuivent sa cuisson sur la plaque chaude et noircissent, j’ai quelques antécédents en la matière !)

Laisser le refroidir 1h, puis ajouter le chocolat préalablement coupé en morceaux.

P1270008

P1270454

P1270457

P1270038

 

Se conserve dans un bocal, à l’abri de la chaleur, deux à trois semaines (mais disparait généralement très vite!)

Petite suggestion de cadeau…

P1270494

 

 

Continue Reading

Tarte bonne mine carotte – patate douce

P1260583

Le printemps connait parfois quelques journées capricieuses et monotones, ciel grisailleux, pensées dans les chaussettes …

Tout aurait pu sombrer au gris si deux patates douces et une carotte orpheline ne m’avaient rappelé combien leur sort devenait incertain, tristement abandonnées au fin fond de la cuisine. Quel destin donner à ces rescapés ? une soupe, une purée, ou peut-être une tarte revêtue d’une jolie robe orangée ?

Une tarte « bonne mine », emplit de bêta carotène, un ami précieux pour raviver et donner de l’éclat aux teints délavés par l’hiver.

La réalisation de cette pâte à tarte est d’une telle simplicité et rapidité que je vous déconseille vivement d’avoir recours à des pâtes industrielles (même bio ces dernières demeurent des produits transformés, et faire par soi-même est une vraie source de satisfaction et d’indépendance !)

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 80g d’huile (olive ou colza)
  • 80g d’eau
  • Une pincée de sel
  • Quelques brindilles de thym séché

Pour la garniture :

  • 2 patates douces
  • 1 belle carrotte
  • 400g de tofu soyeux
  • 50g de crème végétale
  • 1 c à soupe de moutarde
  • 2 c à soupe de levure maltée ( + 1 c à soupe à répartir sur le dessus de la tarte avant la cuisson)
  • 1 c à café de vinaigre balsamique
  • un petit morceau de gingembre (la taille d’une phalange)
  • sel et poivre

Après la cuisson :

  • une poignée de graines de courge
  • quelques brins de persil, ou les feuilles d’un céleri en branches ciselées.

Préparation :

Dans le bol d’un pétrin, ou dans un grand saladier réunir tous les ingrédients de votre pâte. Pétrir quelques minutes, une pâte très souple va rapidement se former (l’huile rend cette pâte particulièrement facile à travailler)

Laisser votre pâte s’assoupir 1/2 heure sous un linge propre.

Puis garnir un moule à tarte avec votre pâte.

 

P1260550

P1260557

 

Détailler les patates douces et carotte en gros morceaux, et les faire cuire à la vapeur (entre 20 mins et 30 mins) La cuisson achevée, les patates douces et carotte doivent être tendres en leur coeur, et patienteront quelques minutes avant d’être pelées (seulement les patates douces, cette étape est facultative si vos légumes sont bio)

Préchauffer votre four à 180°

Mixer tous les ingrédients, qui constituent la garniture, jusqu’à obtenir une consistance lisse.

P1260558

Repartir la préparation obtenue sur le fond de tarte et saupoudrer le dessus de votre tarte de la cuillère de levure maltée restante.

Cuisson au four : de 45 mins à 1h  selon sa puissance.

Avant de servir, vous pouvez ajouter quelques graines de courges et du persil (ou feuilles de céleri)

P1260568

P1260582

Continue Reading

Truffes aux amandes et aux dattes, un petit encas vegan, sans complexe et énergisant !

P1260495

Il y a des réveils doux et sereins, d’autres plus agités, notamment lorsque la boîte de biscuits, dédiée au goûter de votre adorable progéniture, a subitement disparu pendant la nuit (quand le surnaturel s’invite à la maison …)  A moins d’être en mesure d’accueillir sans vaciller (ni culpabiliser) la tempête annoncée, vous pouvez toujours improviser, en un éclair d’ingéniosité, ces délicieux (et salutaires) petits encas. Cela ne requière que quelques minutes de préparation, peut se décliner au gré de ce que contiennent vos placards (les dattes peuvent être remplacées par d’autres fruits secs comme les abricots, les amandes par des noisettes, des noix de cajou…)

Naturellement quelques unes de ces truffes pourraient fortuitement se faufiler dans votre sac. On ne sait jamais les intempéries qu’une journée peut vous réserver !

Ingrédients : 

  • 250g de dattes fraiches (dénoyautées), ou réhydratées quelques heures dans de l’eau (filtrée de préférence)
  • 150g d’amandes réduites en poudre.
  • 30g de sirop d’agave
  • 1 c à soupe de jus de citron
  • 20g de noix de coco râpée
  • 20g de cacao

 

P1260511

Préparation : 

Réunir tous les ingrédients dans le bol d’un mixer, puis par impulsions successives réduire les ingrédients en une pâte homogène.

Façonner des sphères de la taille voulue, et rouler chacune d’elle dans la garniture choisie (noix de coco, ou cacao)

Se conservent au réfrigérateur 4/5 jours.

P1260518

P1260531

P1260537

P1260800

P1260507

 

 

Continue Reading

Tarte aux fraises (vegan)

P1260440

Premiers petits pêchés printaniers, l’arrivée des fraises me ravit, et attise d’inombrables promesses gourmandes et recettes en perspective …

Véritable concentré de vitamine C, et très peu calorique, la fraise est une délicieuse complice pour les victimes de petits creux itératifs, dont je suis atteinte 🙂

Néanmoins, ne vous fiez pas qu’à leur jolie robe sur les étals, les fraises figurent parmi les fruits les plus contaminés par les pesticides (plus particulièrement les fraises issues d’Espagne qui ne sont pas soumises à une réglementation rigoureuse concernant les pesticides)

Je ne peux que vous exhorter à les acheter auprès de producteurs biologiques, elles seront peut-être plus coûteuses, mais je préfère en consommer moins que d’avoir recours à des fraises mensongères…

P1260425

Recette tarte aux fraises (et tartelette)

Pâte sablée :

  • 150g de farine T45
  • 50g d’amandes réduites en poudre
  • 100g de margarine végétale
  • 100g de sucre non raffiné (pour une version plus homogène et plus facile à travailler, mixé le pour obtenir du sucre glace)
  • un peu de lait végétal (facultatif)

Crème pâtissière :

  • 500ml de lait végétal (le lait d’amande convient parfaitement, vous pouvez faire infuser un peu de verveine préalablement dans le lait, le lait de soja se rapprochera davantage d’une crème pâtissière traditionnelle)
  • quelques goutes d’extrait d’amande amère
  • 40g de sucre non raffiné (100g pour ceux qui préfèrent une version plus gourmande)
  • 50g de fécule de maïs ou arrow root
  • 50g de farine T55
  • 50g de margarine (facultatif)

Entre 300g et 500g de fraises selon les inévitables prélèvements gourmands que vous en ferez pendant la recette 🙂

 

Préparation :

Préchauffer votre four à 180°.

Préparer la page sablée. Dans le bol d’un pétrin ou un grand saladier mélanger la farine (tamisée), la poudre d’amande, le sucre et la margarine, jusqu’à obtenir une pâte souple et homogène. Si cette dernière est trop sableuse, vous pouvez ajouter un peu de lait végétal.

Reserver la pâte une heure sous un linge propre, puis l’étaler sur un moule préalablement graissé (huile de coco par exemple) ou recouvert de papier cuisson. Repartir des haricots secs sur la pâte afin qu’elle ne se soulève pas durant la cuisson (20 mins selon la puissance de votre four)

Parallèlement, réunir dans une casserole le lait végétal, mélangé avec le sucre, la farine et la fécule. Porter à feu doux, en remuant constamment, le mélange va s’épaissir en quelques minutes.

Laisser la préparation redescendre en température, et mixer la si elle comporte quelques grumeaux récalcitrants 🙂

La cuisson de la pâte achevée, et refroidie, dresser votre tarte en répartissant la crème pâtissière et les fraises coupées en deux (suggestion de disposition en photo)

J’ai utilisé un moule à charnière de 26cm de diamètre, et un petit moule à tartelette (pour le surplus de pâte) , mais un moule traditionnel convient très bien également.

Cette tarte peut se conserver au réfrigérateur 2 jours, mais je tiens à vous avertir, elle est susceptible d’être la proie de ravisseurs sans aucun état d’âme …

P1260415

P1260417

P1260418

P1260419

P1260436

Continue Reading

Risotto Primavera

P1250494

Le risotto est un de mes plats préférés, simple à réaliser, rapide, et convivial. Un véritable repas végétarien (ou vegan) qui ne manquera pas d’être apprécié.

Pour cette recette je n’ai pas manqué de succomber à l’arrivée des asperges et des blettes, mais tous les légumes se prêtent aisément à ce plat. Le risotto épouse délicieusement toutes les saisons…

Ingrédients :

Pour 4 personnes, préparation 10 mins, cuisson 17 minutes.

  • Une généreuse poignée de riz par convive, + 1 (pour celui qui n’était pas prévu !), soit 5 poignées.
  • Une jolie botte de blettes roses
  • Quelques asperges vertes
  • Une petite carotte
  • Une échalote`
  • Une gousse d’ail
  • Un verre de vin blanc
  • 1,5 l  de bouillon de légumes (en cubes, ou préparé avec vos épluchures d’échalote, d’ail, les pieds des asperges et fanes de carotte )
  • Un peu de parmesan végétal, ou de la levure maltée
  • Quelques brins de persil
  • Un filet d’huile d’olive
  • Sel et poivre

 

P1250449

Préparation

Préparer votre bouillon, et maintenez le au chaud.

Détailler l’échalote et l’ail en petits morceaux, faites les revenir quelques instants dans une poêle revêtue d’un peu d’huile d’olive. Ajouter le verre de vin blanc,  la carotte émincée, puis le riz, préalablement rincé, saler et poivrer, et mêler le tout.

Recouvrir le mélange de quelques louches de bouillon chaud. Laisser cuire à feu modéré durant 5 minutes, en remuant constamment. Ajouter progressivement le bouillon à mesure que le riz absorbe le liquide.

Les blettes coupées en lamelles, et les asperges en petits morceaux se joignent à la préparation à la moitié de la cuisson.

A l’issue du temps du cuisson, le riz doit être tendre et le tout crémeux.

Le risotto n’aimant pas trop attendre, l’idéal sera de le servir sans s’attarder, saupoudré de parmesan végétal, ou de levure maltée, et de quelques brins de persil.

 

P1250487

P1250494

Continue Reading